Alors que les ventes de pompes à chaleur air/eau ont chuté de 42 % en 2009/2010 et se sont stabilisées en 2011, le succés des ventes de pac air/air ne se dément pas. Outre le « petit coup de pouce » de la météo, ce succès est aussi dû au prix : à 2 500 euros TTC environ fourni-posé, les climatiseur monosplits n’ont pas de concurrents. Les estimations montrent qu’un climatiseur de 4kw installé dans un séjour de maison individuelle chauffée par des convecteurs électriques réduit la facture de 200 euros/an pour une construction RT2005 et de 1 000 euros/ans pour une construction d’avant 1973 non isolée.

Un retour sur investissement inférieur à 10 ans, une simplicité de mise en œuvre, la possibilité de se rafraichir pendant les pics de chaleur et puis aussi, les nets progrès accomplis par les fabricants en matière de design font du climatiseur résidentiel la véritable tendance du moment.

Les mêmes causes produisant souvent les mêmes effets, la survenue d’un épisode de canicule comme en 2003 pourrait à nouveau booster la vente de ses équipements.